Knowledge is power

Be in the know when new articles are published

CDD et délai de carence

Dans une décision du 27 avril 2022 (n°440521), le Conseil d’État a annulé l’arrêté d’extension d’un avenant à la convention collective nationale de Pôle emploi qui écartait l’application du délai de carence dans tous les cas de succession de CDD.

 

En application de l’article L. 1244-4 du Code du travail, une convention ou un accord de branche étendu “peut prévoir les cas dans lesquels le délai de carence prévu à l’article L. 1244-3 n’est pas applicable”.

 

L’avenant litigieux écartait le délai de carence, dans toutes les hypothèses de succession de contrats sans distinction : « aucun délai de carence n’est appliqué dans tous les cas de succession de CDD », notamment « dans l’objectif de lutter contre la précarité, de réduire le nombre annuel d’agents recrutés en contrats à durée déterminée et ainsi de favoriser leur intégration » (article 8-4 de l’avenant).

 

Pour le Conseil d’État les dispositions de l’article L. 1244-4 du Code du travail font obstacle à ce qu’une “convention ou accord de branche puisse légalement prévoir que le délai de carence ne s’appliquera pas de façon générale dans tous les cas de succession de contrats à durée déterminée”.

 

Les partenaires sociaux ne peuvent déroger au délai de carence que dans certains cas précisément définis et non de façon générale.

 

Télécharger ici

 

Share this article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Sign up to our newsletter

Thank you!

Skip to content